27 janvier 2015

Barbara Bader, chercheure associée au réseau Notre Golfe



Un nouveau réseau d'innovation, financé à hauteur de 300 000$ par le FRQNT, vient de voir le jour. Il s'agit du réseau pour la mise en place d'un consortium multisectoriel pour l'étude de l'environnement socio-écologique du golfe du Saint-Laurent (nom court : Notre Golfe) auquel est associé Barbara Bader, professeure titulaire de la Chaire de leadership en enseignement des sciences et développement durable.

 

Ce réseau mobilisera, pour une durée de 3 ans, une communauté de chercheurs provenant de disciplines et de domaines de pratique complémentaires de manière à dresser un portrait multidisciplinaire des connaissances disponibles sur le golfe du Saint-Laurent pour en arriver ensuite à proposer des orientations de recherche et d’actions concertées ancrées dans la réalité sociétale et écologique du golfe du Saint-Laurent.

 

Dans le cadre des travaux de ce réseau, une journée de colloque sera organisée lors du prochain congrès de l'ACFAS, le jeudi 28 mai à l'Université du Québec à Rimouski. Le but sera de rassembler pour la première fois des acteurs clés des sciences naturelles et sociales et de discuter des enjeux liés au golfe du Saint-Laurent, enjeux relevant tant de la politique, de l'éthique, de l’éducation que des sciences océaniques, et ce, dans un contexte d’éventuelles exploitations des hydrocarbures dans ces eaux et d’intensification du transport maritime.

 

Madame Bader y fera d'ailleurs une présentation avec Geneviève Therriault, professeure au département d'éducation de l'UQAR et Émilie Morin, chargée de cours et professionnelle de recherche à la Faculté des sciences de l'éducation de l'Université Laval. 

13 septembre 2019
L’équipe de la CLÉ sciences et Développement Durable est très fière de l’édition 2019 de l’école d’été en éducation à l’environnement et développement durable. Au cours de la semaine du 19 au 23 août 2019, les participants et participantes, issus de programmes de formation divers, ont pu enrichir leurs réflexions de manière interdisciplinaire sur les enjeux d’une éducation à l’environnement et au développement durable fondée sur des principes de pédagogie critique, d’engagement citoyen et d’enseignement des controverses. Se sont également joints à eux, pour les deux dernières journées de la semaine, des intervenants de différentes commissions scolaires du Québec afin de réfléchir conjointement aux priorités éducatives en vue de l’atteinte des objectifs de développement durable de l’UNESCO.
1er juillet 2019
18 avril 2019