27 mai 2016

La CLÉ à l'ACFAS 2016



Cette année, à l'ACFAS 2016, trois communications ont été présentées par des membres de l'équipe de la CLÉ. 

La première de ces trois communications avait lieu lors du colloque Sommes-nous prêts pour l'exploration et l'exploitation des hydrocarbures dans le golfe du Saint-Laurent, prise 2! Qu'avons-nous documenté depuis Rimouski 2015? Elle s'inscrivait dans le cadre des travaux du réseau Notre Golfe et a été présentée par Barbara Bader, Émilie Morin et Geneviève Therriault. Intitulée Initier des élèves de la fin du primaire à la protection de la biodiversité marine du golfe du Saint-Laurent et à l'écocitoyenneté, cette présentation en éducation venait compléter des communications en santé, en géographie et en biologie, pour n'en nommer que quelques unes, qui avaient toutes en commun la thématique de l'exploration et de l'exploitation des hydrocarbures dans le golfe du Saint-Laurent et les enjeux relatifs à cette éventualité, tant du point de vue des sciences sociales que des sciences naturelles. 

La deuxième communication présentée par Catinca-Adriana Stan, didacticienne de l'histoire à l'Université Laval, Barbara Bader, Émilie Morin et Nathalie Bacon, a eu lieu dans le cadre du colloque La recherche collaborative : enjeux, avantages et limites. Elle a permis de présenter un volet du projet de Conception collaborative d’activités d’éducation aux sciences et au développement durable pour la fin du primaire et le début du secondaire, financé par le Ministère de l'Économie, Innovation et Exportations en 2015 et porté par l'équipe de la CLÉ sciences et DD, et en particulier par Émilie Morin et Barbara Bader. Ce volet du projet a conduit à la conception et à la mise à l'essai d'activités éducatives sur la protection de la biodiversité marine du Saint-Laurent dans deux classes du troisième cycle du primaire d'une école de Rivière-du-Loup et dans une classe du secondaire de Rimouski. 

La troisième communication, celle de Nayla Naoufal, rendait compte de son travail de recherche post-doctorale mené dans le cadre des activités de la CLÉ. Elle était intitulée Une éducation à l’écocitoyenneté et à la justice environnementale : les Jardins-jeunes au Jardin botanique de Montréal et était présentée lors du colloque Éducation et environnement : points de rencontre vers une transformation écosociale, organisé par le Centr'ERE.

13 septembre 2019
L’équipe de la CLÉ sciences et Développement Durable est très fière de l’édition 2019 de l’école d’été en éducation à l’environnement et développement durable. Au cours de la semaine du 19 au 23 août 2019, les participants et participantes, issus de programmes de formation divers, ont pu enrichir leurs réflexions de manière interdisciplinaire sur les enjeux d’une éducation à l’environnement et au développement durable fondée sur des principes de pédagogie critique, d’engagement citoyen et d’enseignement des controverses. Se sont également joints à eux, pour les deux dernières journées de la semaine, des intervenants de différentes commissions scolaires du Québec afin de réfléchir conjointement aux priorités éducatives en vue de l’atteinte des objectifs de développement durable de l’UNESCO.
1er juillet 2019
18 avril 2019