19 septembre 2017

École d'été en éducation à l'environnement et développement durable 2017



Plus d’une vingtaine de conférenciers de domaines d’expertise complémentaires sur l’eau, sur les risques pour un approvisionnement en eau de qualité, et sur l’éducation à la protection de la biodiversité et au développement durable, ont appuyé le travail d’animation et de formation de l’équipe de la CLÉ sciences et Développement Durable lors de l’édition 2017 de l’école d’été en éducation à l’environnement et développement durable.

 

Les participants et participantes, issus de programmes de formation différents et tous en lien avec la protection de l’environnement, le développement durable ou l’éducation, ont pu enrichir leurs réflexions de manière interdisciplinaire sur les enjeux d’une éducation au développement fondée sur des principes de pédagogie critique, d’engagement citoyen et d’enseignement des controverses. Ils se retrouveront tous et toutes le 30 septembre, pour une journée de séminaire synthèse autour des projets d’éducation et de formation sur l’eau qu’ils auront planifiés pour un contexte réel de leur choix. Ils finaliseront également le 30 septembre, la déclaration de l’école d’été sur l’eau, déclaration parrainée par le Secrétariat International de l’Eau et qui sera portée au Brésil en 2018 lors du Parlement Mondial de la Jeunesse pour l’eau.

 

Une soirée « Littérature jeunesse et musique » a permis aux participants et participantes ainsi qu’aux membres du CentrEau de découvrir la richesse de la littérature jeunesse, sa portée et sa pertinence sociale, et de ressentir les émotions liées à notre attachement à la nature et à nos valeurs de solidarité et de justice, en musique. Une journée organisée avec le réseau « Notre Golfe » a rassemblé huit conférenciers qui ont partagé leurs connaissances et leur engagement de chercheur et de citoyen critique sur le Saint-Laurent, sa protection, les enjeux liés à la surpêche ou au trafic maritime, ainsi que les risques causés par l’exploration ou l’exploitation des hydrocarbures dans le Golfe du Saint-Laurent. Lors de la journée du jeudi, une sortie-terrain le long du bassin versant de la Rivière Saint-Charles a concrétisé les phases du traitement de l’eau potable et des eaux usées dans le secteur de Québec et fait connaître le travail de revitalisation des berges de la rivière.

 

C’est donc à nouveau, une formation en éducation au développement durable de très grande qualité que la CLÉ sciences et développement durable a offerte.

 

(Crédits photo : Mylène Bergeron)